Date:

Share:

Conflit en Éthiopie : que se passe-t-il véritablement ?

Related Articles

Le conflit en Éthiopie semble prendre une autre tournure. Les rebelles avancent à grande part et le gouvernement appelle la population à se mobiliser. Plusieurs personnalités, dont le pape François, prônent pour des efforts diplomatiques. Le 6 novembre par contre, la maison blanche a demandé à ces ressortissants de quitter le pays.

L’avancée des rebelles vers la capitale

Alors que le gouvernement doit gérer la pandémie de coronavirus, les rebelles semblent contrôler deux villes importantes dans le nord du pays. Il s’agit de la ville de Kamblocha et de Dessie. Celles-ci se trouvent à près de 400 km du côté nord de la capitale. Aussi, ces hommes armés du Front de libération du peuple du tigré (TPLF) avancent par l’Est. Les rebelles rassurent qu’il n’y aurait pas de bains de sang si la capitale était prise. Mais, à la condition que la population ne s’oppose pas « farouchement ».

Mile (une ville située sur la route de Djibouti) est également menacée par les combattants du TPLF. Le gouvernement éthiopien se retrouverait dans une situation critique si ces informations s’avéraient. Le spécialiste de l’Éthiopie, Patrick Ferras, a affirmé, « Avec la prise de ces villes, les axes logistiques principaux qui alimentent habituellement Addis Abeba sont coupés ».

Depuis le 2 novembre 2021, le gouvernement éthiopien a déclaré l’état d’urgence. Il a également demandé aux habitants de protéger la ville en se répartissant en organisation. L’emblématique place Meskel était pleine de milliers de civils venus témoigner de leur soutien au pouvoir en place. Bien que tous semblent sous contrôle, plusieurs pays ont commencé le rappel de leur ressortissant en Éthiopie.

Quelles sont les causes de ce conflit ?

À en croire le porte-parole du TPLF, Getachew Reda, la prise d’Addis Abeba n’est pas une priorité. Ce dernier a d’ailleurs affirmé, « nous ne sommes pas particulièrement intéressés par Addis Abeba, nous voulons simplement nous assurer qu’Abiy Ahmed ne représente plus une menace pour notre peuple ».

Ce dernier a également ajouté, « Nous voulons simplement nous assurer que la voix de notre peuple est entendue, qu’il exerce son droit à l’autodétermination notamment en organisant un référendum pour décider s’il doit rester membre de l’Éthiopie ou devenir indépendant ». La possibilité d’une sécession n’est donc pas écartée.

Selon certaines indiscrétions, le conflit entre le parti au pouvoir et le TPLF est bien politique. Il ne s’agit aucunement d’un affrontement entre groupes ethniques. L’Éthiopie a été dirigée pendant environ 30 ans par le TPLF. Or ce parti politique est plus commandé par l’ethnie tigréenne (minoritaire). En 2018, le parti fut renversé du pouvoir par le président actuel. Après, l’ancien président est retourné dans le nord du pays, où se trouve son fief.

Ce qui a tout basculé

Il y a de cela 1 an, soit en novembre 2020, le gouvernement actuel a enclenché une guerre au nord du pays. Et pour cause, une tentation de sécession nourrit par le tigré. Le conflit a causé le déplacement de plusieurs centaines de milliers de personnes. On recense à ce jour la mort de milliers de civils à cause de cette guerre. La région fut plongée dans une énorme crise humanitaire.

Par contre, la situation changea le 28 novembre 2020. Les rebelles ont repris plusieurs zones et ont entamé leurs avancées. Plusieurs régions voisines dont l’Amhara et l’Afar, sont aujourd’hui dirigées par les combattants du TPFL.

En effet, alors qu’Abiy Ahmed pensait vaincre les rebelles, ils s’étaient plutôt retranchés dans les montagnes. Au cours de leur absence, ils ont pris le temps de se préparer et ont lancé une offensive en juin 2021. Depuis, ils ont avancé de plus de 300 km. Actuellement, on espère des discussions entre les deux groupes pour un maintien de la paix.

 

hervé
Grand sportif et fan de littérature, et oui, c'est possible ! Venez lire mes actus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles