Date:

Share:

Six endroits au monde strictement interdit aux visiteurs

Related Articles

Pour plusieurs raisons, certains endroits du monde sont interdits au grand public. Les contrevenants pourraient s’exposer à de graves dangers ou répressions. Découvrez dans cet article, six endroits strictement interdits aux visiteurs.

Corée du Nord : la division 39

Couramment appelée Bureau 39, la division 39 est probablement l’une des organisations les plus secrètes du monde. L’accès y est strictement interdit au public et ceux qui y entrent sont très bien sélectionnés. La division, inaccessible au tourisme, fut créée en 1970 et à son siège à Pyongyang, dans le bâtiment du parti des travailleurs.

Jusqu’à nos jours, il n’existe quasiment pas d’informations justes sur les activités de la division. On estime toutefois que le bureau 39 collecte des fonds de sources illégales et légales. Il s’agit par exemple du trafic d’arme, de drogues et de la vente illicite d’or. Présente dans quasiment toutes les régions du monde, la division 39 permet à la Corée du Nord de gagner près de 2 milliards de dollars chaque année.

crédit : pixabay

États-Unis : la chambre forte de Coca-Cola

Il est très difficile de connaître le nombre de personnes qui connaissent la formule de la recette de Coca-Cola. C’est l’un des secrets les mieux conservés dans le monde. Aujourd’hui, cette formule est jalousement gardée dans une grande chambre forte. En 1920, après le rachat de la société par un groupe d’investisseur, la formule fut conservée à la banque de New York.

Ensuite, elle fut déplacée à la Trust Company Bank d’Atlanta en 1925. Depuis 2011, la formule est mise à l’abri dans un musée à Atlanta. Bien que les visiteurs aient assez aux installations, ils ne peuvent aucunement entrer dans l’immense coffre-fort.

États-Unis : l’île de North Brother

L’île n’est plus habitée il y a environ 55 ans. Les touristes de la ville de New York ont accès à plusieurs zones, mais ne doivent pas se rendre sur cette île. De 1880 à 1940, la zone était réservée pour les personnes souffrant de maladies très dangereuses et hyper contagieuses.

L’île disposait d’une morgue qui accueillait toutes les personnes mortes suite à une de ces maladies. En 1951, North Bother a été utilisé comme un centre de désintoxication. En 1963, l’île fut abandonnée. Le département des parcs et loisirs de New York en devint le propriétaire. L’accès est interdit à cause du mauvais état bâtiment.

Brésil : l’île aux serpents

L’île est accessible uniquement à des groupes de chercheurs et à la marine brésilienne. Encore appelée Queimada Grande, l’île se trouve à plus de 100 km de la ville de Sao Paulo. Vu les images, on croirait que cette zone offre un cadre paradisiaque. Eh bien, ce fut le cas il y a quelques années.

Aujourd’hui, l’île est réputée dangereuse et inhabitée à cause d’une forte présence de redoutables serpents. À chaque m², il est possible de retrouver entre un et cinq serpents. Impossible de se déplacer sans le moindre risque d’être mordu. On retrouve sur cette île, les serpents les plus dangereux de notre planète.

Inde : le fort de Bhangarh

On décrit ce bâtiment comme étant le lieu le plus hanté de tout l’Inde. Bhangarh est la ruine d’un ancien magnifique royaume et se trouve aujourd’hui au Rajasthan. Kachwaha est le constructeur de ce fort érigé en 1573. C’était comme un présent pour son plus jeune fils. En 1783, la zone fut entièrement dépeuplée à cause d’une famine.

Selon la population, la chute du fort est due à une malédiction. D’après le « Times of India », le fort de Bhangarh est le seul lieu hanté reconnu par le gouvernement indien. Pour y entrer, il faut nécessairement présenter un permis gouvernemental. On ne saurait dire avec exactitude pourquoi l’accès à cette zone est restreint.

Territoire britannique d’outres mer : Diego Garcia

Bien que l’île ait des caractéristiques touristiques, le public n’y a pas accès. L’île est située entre l’Asie du Sud, le Moyen-Orient et l’Afrique de l’Est. Il représente un point de combat stratégique pour les États-Unis. En effet, la marine américaine y a installé l’une de ces bases.

On estime aussi que certaines prisons secrètes de la CIA sont bâties sur ce territoire. Au cours de la guerre froide, l’île fut louée aux États-Unis pour une durée de 50 ans par le Royaume-Uni. Les habitants furent expulsés de force. À la fin du bail en 2016, un nouvel accord de 20 ans a été signé entre les deux parties.

hervé
Grand sportif et fan de littérature, et oui, c'est possible ! Venez lire mes actus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles