Date:

Share:

Tout ce qu’il faut savoir du « métavers »

Related Articles

Récemment, Facebook a changé son nom et devient « Meta ». Bien sûr, il s’agit d’un changement de nom de la société mère. Cet évènement a suscité une vague de curiosités relative au méta-univers. Qu’est-ce que le métavers ? À quoi faut-il s’attendre ? Est-ce un concept nouveau ?

Origine du terme

Tout d’abord, « métavers » est une contraction de « méta-univers ». L’origine du terme remonte à 1992, où il paraît pour la première fois dans un roman intitulé « Snow Crash » (le samouraï virtuel en français). Cet ouvrage de Neal Stephenson, auteur de science-fiction américaine, relate une histoire d’apocalypse. Afin d’échapper à ce drame, les survivants peuvent créer des avatars et évoluer dans un monde virtuel.

Métavers est une projection du futur d’internet. Il serait plus axé sur un ensemble de réalité fictif qui formerait un monde virtuel persistant. Dans ce nouvel univers, on retrouverait plusieurs avatars. Bien que le concept ait été créé il y a environ 30 ans, il a plus été promulgué grâce aux récentes déclarations de Mark Zuckerberg.

Le patron de Facebook ne cache plus son désir d’invertir dans le secteur du Métavers. Il a d’ailleurs annoncé la création de près de 10 000 emplois en Europe dans le cadre de ces nouvelles ambitions. La conception des dispositifs de réalité virtuelle et la création du méta-univers nécessiteraient beaucoup de mains-d’œuvre.

Le « métavers » et « jeux en ligne multijoueurs »

Le métavers n’est pas un concept entièrement nouveau. Il est possible de le comparer à certains jeux en ligne multijoueurs.

La différence

Le métavers nécessite principalement la création de plusieurs espaces virtuels qui seront connectés entre elles. Mais contrairement à ce qu’on remarque dans les jeux vidéo multijoueurs, les instants ici seront persistants. Une telle prouesse est possible grâce aux nouvelles avancées technologiques dont : les évènements en direct, la blockchain, le cloud computing, l’intelligence artificielle, la visioconférence, etc.

Tout est mis en place afin que les outils et les services de communication et d’informations soient interopérables. Les utilisateurs de cette technologie pourront créer leur propre avatar et évoluer avec celui-ci dans un monde autonome et surtout persistant.

Cet univers n’appartiendrait pas à une seule entreprise, mais chaque société pourrait y apporter un plus. C’est dire qu’il est l’internet mondial du futur, mais en version 3D. Il serait possible d’y travailler, mais aussi de faire plein d’autres choses (shopping, apprendre de nouvelles langues, etc.).

Les points communs

Il existe toutefois de nombreux points communs entre le métavers et les jeux multijoueurs. En effet, certains de ces jeux proposent des espaces interactifs partagés que peuvent façonner les avatars. Ici, il n’y a pas d’objectif principal. L’utilisateur évolue en vaquant à ces obligations quotidiennes (acheter, vendre, apprendre, échanger, etc.).

Il existe aujourd’hui plusieurs entreprises qui émergent dans le domaine du métavers. On peut citer par exemple la société « Lindel Lab » de David Baszucki, d’Epic Games, etc. Leader dans le domaine des jeux vidéo, Epic Games a créé « Fortnite ». Ce jeu relatif au méta-univers propose de participer à des concerts et des évènements importants. David Baszucki a également créé « Roblox » qui évolue un peu selon le même principe.

Le méta-univers n’est donc pas entièrement une nouveauté. Les améliorations qui seront faites dans le futur permettront toutefois d’avoir plus de possibilité et de fonctionnalités.

Un secteur qui attire plusieurs investisseurs

Le métavers attire de grands investisseurs et de nombreuses entreprises. Personne ne désire rater les immenses opportunités qu’offre l’internet du futur. Facebook, désormais appelée « Meta » a beaucoup investir dans ce secteur dès 2014. La société a en effet racheté Oculus VR pour un montant global de 2 milliards de dollars. Oculus VR est spécialisé dans la production et la distribution de casque virtuel.

Le 28 octobre 2021, Mark Zuckerberg a réaffirmé sa volonté de faire du méta-univers, un monde virtuel plus complet. Les utilisateurs pourront interagir grâce à leur avatar, travailler en groupe malgré la distance, avoir des bureaux virtuels et se divertir. Ce Nouveau Monde intègrera une plateforme Facebook pour la vente de nombreux produits et services.

Il faut noter que Meta dispose déjà de quelques applications de réalités virtuelles. Il s’agit notamment de « Horizon Worlds » qui remplace « Facebook spaces ». Elle permet de faire des séances de groupes, dans un monde virtuel où chaque participant est représenté par son avatar. Très prochainement, « Horizon Home » serait peut-être disponible. Les utilisateurs pourront inviter leur proche et passer des moments ensemble.

Métavers : un univers dépendant de la blockchain

La blockchain est au centre du fonctionnement du méta-univers. L’utilisation croissante des NFT serait très utile pour maîtriser l’économie dans ce monde. Pour rappel, les NFT sont des jetons non fongibles qui permettent d’authentifier un bien virtuel. La plateforme Decentraled permet déjà à des utilisateurs d’acheter et de construire sur des espaces virtuels. Grâce à la bockchain, les propriétaires bénéficient de droits de propriété bien enregistrés.

Les utilisations du méta-univers pourraient s’éteindre à des visites touristiques, l’essai de nouvelles voitures, etc. Mais, selon Meta, il faudra attendre au minimum entre 10 ans et 15 ans pour un univers mondial virtuel complet.

 

hervé
Grand sportif et fan de littérature, et oui, c'est possible ! Venez lire mes actus !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles