Date:

Share:

Se faire accompagner par un professionnel après un deuil

Related Articles

Dans cet article, nous nous concentrerons sur la manière d’accompagner la personne endeuillée, une fois qu’un certain temps s’est écoulé depuis la perte : lorsque le chagrin immédiat a été traité, l’endeuillé commence à se rendre compte de la réalité de la perte et reprend sa routine.

Cette étape est connue sous le nom de deuil aigu. Accompagner une personne de notre entourage qui a subi une perte peut être difficile lorsqu’il s’agit de savoir comment aider au mieux, ce qu’il faut dire et ce qu’il ne faut pas dire.

Comment faire face à un deuil

L’obstacle fondamental auquel nous sommes confrontés lorsque nous sommes aux côtés d’une personne en deuil et que nous voulons l’aider, ce sont nos propres peurs : peur de la douleur, peur de la mort, peur de ne pas savoir quoi dire ou quoi faire, peur de faire plus de mal, etc. De ce fait, il existe des professionnels psychologues qui ont l’habitude de ce type d’évènement et qui propose d’aider lors d’un deuil comme par exemple, un accompagnement deuil sur Avignon si vous êtes dans la région.

Accompagner quelqu’un qui est en deuil signifie se concentrer sur l’autre et se tenir aux côtés de la personne endeuillée, en sachant que nous n’avons pas la capacité de libérer la douleur de quelqu’un par magie. Mais nous pouvons offrir une aide fondamentale en écoutant, en nous intéressant, en proposant une aide concrète et en respectant le processus de l’autre personne.

Comment réconforter une personne en deuil

La première des aides de base que nous pouvons apporter à une personne en deuil est d’offrir notre intérêt et notre ouverture à la communication, d’être intéressé et ouvert à ce que la personne veut partager. Il est important d’être conscient que rien de ce que nous pouvons dire ne va instantanément soulager la douleur de la personne.

Le deuil fait mal et la douleur fait partie intégrante du processus. Écouter réellement une personne en deuil, être là pour elle de manière authentique, aimante et attentionnée est une aide fondamentale et inestimable. Si vous ne savez pas quoi dire, il est préférable de ne rien dire. Une écoute attentionnée ou une main sur l’épaule est plus réconfortante qu’une phrase toute faite.

L’écoute en cas de deuil

Le pouvoir de l’écoute et de l’accompagnement est souvent sous-estimé, comme s’il ne suffisait pas. Cependant, être aux côtés d’une personne qui souffre, valider par notre attention tout ce qu’elle vit, l’aidera à parcourir le chemin du deuil. Permettre à la personne endeuillée de mettre des mots sur sa douleur, de s’exprimer par des pleurs ou de la colère, ou de partager la façon dont elle fait face à sa perte l’aidera à accomplir les tâches liées au deuil de façon presque spontanée.

Donner aux personnes endeuillées la possibilité de s’exprimer, de demander comment elles vont, c’est leur donner la possibilité de s’exprimer et de partager leur expérience. Demander et s’intéresser sincèrement, c’est tendre la main. La personne en deuil sera celle qui décidera de parler ou non à ce moment-là ou en fonction du sujet.

Dans certains cas la douleur est telle qu’il est libérateur de se confier à un professionnel comme par exemple un psychologue deuil sur Avignon si vous habitez aux environs de cette ville. Il saura vous écouter, vous comprendre et mettre des mots sur votre souffrance pour vous apaiser.

Comment aider une personne en deuil

C’est aussi un excellent support pour proposer une aide plus spécifique : « Appelle-moi quand tu veux » ou « Je suis là pour tout ce dont tu as besoin ». Il est aussi important de proposer d’aider à accomplir les tâches quotidiennes qui, après une perte d’un être cher, peuvent être plus difficiles à gérer, prendre l’initiative d’appeler les personnes endeuillées, organiser une rencontre avec elles, etc.

Une autre façon d’aider est de partager avec la personne endeuillée comment nous avons vécu d’autres pertes. Nous ne ressentons pas tous la même chose ou avec la même intensité, mais partager notre propre expérience peut être utile et bénéfique. Être guidé par le respect de l’expérience de l’autre (l’expérience du deuil est subjective et donc très personnelle) et être authentique avec la personne endeuillée sont deux facteurs clés de l’accompagnement du deuil.

Max Lapelhttps://www.legatineauexpress.com
Admin et boss du site, ayez confiance, je veille au grain !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles