Date:

Share:

Énergie : peut-on négocier les tarifs 

Related Articles

Les dépenses d’énergie ne cessent de peser de plus en plus lourd dans le budget des ménages et chacun essaye de réduire ce poste en limitant au maximum sa consommation et en recherchant les meilleurs prix du marché. Depuis plusieurs années, les compagnies nationales d’électricité et de gaz ont en effet perdu leur monopole en laissant place à la concurrence. Il est donc désormais facile de changer de fournisseur. Mais si vous ne souhaitez pas procéder à cette modification, savez-vous qu’il est aussi possible de négocier son tarif ? Nous vous expliquons tout sur cette astuce.

Qu’entend-on vraiment par négociation ?

L’idée de « négocier » son tarif d’énergie est en réalité un peu exagéré car cela impliquerait une discussion ouverte avec l’opérateur qui accepterait de faire un effort pour vous en baissant son tarif. Le principe même de toute négociation réside en effet dans l’acceptation de chaque partie de faire un pas vers la demande de l’autre.

Or, imaginez si chaque consommateur devait réellement négocier son prix de l’énergie : ce serait simplement la débandade et source de grandes injustices. Ce que l’on entend donc par une négociation de son tarif énergétique consiste en réalité à bien étudier les offres de son fournisseur et de modifier son contrat actuel tout en restant dans les prix proposés et déjà existants.

Certains fournisseurs proposent cette faculté de modification sans frais et c’est pourquoi il est important de bien se renseigner au moment de la souscription du contrat comme en prenant par exemple des avis sur Total Énergie ou d’autres entreprises du secteur.

Le premier levier de réduction porte sur la puissance d’électricité souscrite car la plupart du temps celle-ci a été mal évaluée et le consommateur paye pour une puissance trop forte par rapport aux éléments électriques installés. Or plus la puissance est élevée plus l’abonnement fixe est cher. Ce premier changement s’effectue rapidement qu’il ne soit besoin de souscrire un nouveau contrat.

Le second point est celui du prix du kilowatt heure. Selon ses habitudes de consommation, il peut être plus avantageux de conserver un prix fixe tout au long de la journée ou au contraire de passer à une facturation des heures pleines et des heures creuses où le tarif est plus bas.

Examiner la concurrence

Lorsque son opérateur ne propose pas d’offre satisfaisante ou si vous constatez une hausse importante et subite du coût du kilowatt heure, il est peut-être temps de se tourner vers la concurrence.

Bien évidemment seul le tarif ne doit pas être pris en considération pour motiver un changement et l’on doit aussi tenir compte de la qualité du service client, tel qu’apprécié par les usagers au travers de leurs avis, de la facilité à joindre ce service, de l’exactitude des relevés, de l’accessibilité à sa consommation en directe via un site internet clair et performant etc…

Il faut cependant savoir que changer d’opérateur peut dans certains cas assez exceptionnels engendrer des frais, essentiellement si vous aviez signé un contrat sur une durée déterminée que vous résiliez avant la fin de la période contractuelle.

Il faut donc bien faire ses calculs pour vérifier que le changement sera rentable et il existe pour cela des sites comparateurs des offres avec parfois des simulations.

Max Lapelhttps://www.legatineauexpress.com
Admin et boss du site, ayez confiance, je veille au grain !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Popular Articles