Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

02 Septembre 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

D’importants changements à prévoir

Pour les tournois de tennis professionnels

TENNIS. Le portrait changera considérablement pour le Challenger alors que le Futures de Gatineau, lui, aura le droit à une métamorphose quasi-complète.

L’ATP travaille depuis quelques années déjà à «améliorer» son système de tournois, mais dès l’an prochain, on pourrait voir des modifications importantes.

Dans l’optique de permettre une meilleure transition aux joueurs juniors ainsi qu’à ceux sortant des rangs universitaires, l’organisation internationale a revu sa structure pour les Challengers et les Futures.

«On voit beaucoup de joueurs de tennis qui ont de la difficulté à gagner leur vie. Il y a des joueurs qui participent à des Futures et que leur participation paie à peine leur chambre d’hôtel», explique Mathieu Toupin des Internationaux de tennis de Gatineau.

L’organisme qui chapeaute les principaux tournois de tennis en Outaouais subira les conséquences de ces changements.

Afin de rehausser le niveau, le tableau principal des Challengers passera de 32 à 48 joueurs, réduisant ainsi le nombre de matchs de qualifications ainsi que de qualifiés.

Parmi une échelle allant d’un à cinq, l’étape gatinoise sera cotée niveau 4. En termes de comparaison, le rendez-vous de Granby, lui, sera de niveau, soit plus élevé.

«Ça peut paraître décevant dit de même, mais ce n’est pas le cas. Notre bourse sera probablement haussée aussi et l’hébergement sera compris, en plus d’autres choses qui s’ajoutent à ça. En incluant les bourses, on parle d’un tournoi avoisinant les 145 000$ au lieu de 100 000$ comme c’était le cas avant.»

Les raquettes masculines n’auront pas à débourser pour l’hôtel. On veut également augmenter le nombre de physiothérapeutes près des courts de tennis. Une volonté de l’ATP pour standardiser ses compétitions.

Puisque le volet féminin est l’affaire de l’ITF, les changements ne toucheront pas les joueuses, qui doivent encore attendre les décisions de la fédération.

Le Futures réinventé

Le Futures de Gatineau, présenté à l’hiver, change également de formule ainsi que de nom. Si la nouvelle nomination n’a pas encore été choisie, reste qu’on veut remplacer ces tournois par des étapes de transition.

«On veut que les joueurs qui passent du niveau junior à pro participent à un circuit de transition pour les aider à gagner des points afin de prendre part aux Challengers.»

À Gatineau, les amateurs ont été habitués de voir des joueurs de 30 ans dans le tableau principal dans les Futures. Ceux-ci pourraient donc être automatiquement exclus afin de laisser la place à la relève.

Reste qu’aujourd’hui, si les grandes lignes ont été dessinées, tout n’est pas encore déterminé. On estime que la prochaine saison estivale en sera une de transition et qu’il faudra peut-être patienter jusqu’en 2020 pour voir tous les changements effectués tant pour les Futures que les Challengers.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média