40 jours dans une grotte pour une expérience

(Tarascon-sur-Ariège) Les 15 membres de la mission Deep Time volontairement confinés dans une grotte des Pyrénées (sud-ouest) pendant 40 jours ont retrouvé samedi la lumière du jour et relaté leur vécu, marqué par la désynchronisation du sommeil, mais aussi par « l’émerveillement » face à cet environnement « extraordinaire ».

Éblouis par le soleil, lunettes de soleil sur le nez, les membres de l’expédition Deep Time ont repris contact avec le monde extérieur, leurs visages un peu pâles, mais visiblement en forme. Sans montre, téléphone ni lumière naturelle, les 15 volontaires, avec à leur tête l’explorateur franco-suisse Christian Clot, ont dû s’habituer aux 10,5 degrés et 100 % d’humidité de la grotte de Lombrives, en Ariège, générer leur propre électricité par un système de pédalo et puiser l’eau à 45 mètres de profondeur.

« L’humidité est très impactante. On a vu au fur et à mesure du temps et des fatigues, les besoins de nourriture augmenter », a déclaré M. Clot, qui a longuement pris la parole devant la presse. Les autres participants ont notamment souligné qu’ils avaient l’impression que beaucoup moins de temps s’était écoulé lorsqu’ils ont été prévenus que la période de 40 jours était finie. « C’était un vrai choc. Je croyais qu’il restait cinq ou six jours encore », a déclaré Emilie Kim-Foo, une infirmière de 29 ans qui faisait partie du groupe.

Au cours de l’expérience, les participants ont aussi constaté une grande disparité concernant les cycles de sommeil. Ainsi, lorsque certaines personnes se levaient, d’autres se couchaient. « On n’avait pas de repères temporels », a expliqué Tiphaine Vuarier, une psychomotricienne de 32 ans. « On a probablement plus dormi certaines nuits et moins d’autres », a précisé Marie-Caroline Lagache, une bijoutière de 50 ans. D’habitude, « je ne me souviens pas de mes rêves. J’ai eu une bonne surprise. Je me souviens de quelques rêves dans la grotte », a raconté Arnaud Burel, un biologiste de 29 ans.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*