Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

05 Août 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

L’Outaouais clôture avec 14 médailles

BILAN. On pourrait parler de la maigre récolte de l’Outaouais aux Jeux du Québec, mais ce serait dénaturé la réalité de ce rendez-vous multisports.

Avec l’or au relais mixte en cyclisme sur route, le compteur des médailles s’est arrêté à 14 (six d’or, cinq d’argent et trois de bronze).

C’est seulement deux de plus après le changement de bloc. Si on compare dans la dernière décennie, c’est à peine la moitié de l’année la moins productive (2011) avec 27 honneurs.

D’un regard froid, ça peut paraître décevant. Mais les jeunes réunis à Thetford Mines, eux, ne partageront pas le même discours. La récolte a été certes minces, mais les sourires, eux, ont été nombreux.

Une raison de festoyer? L’Outaouais a fini au quatrième rang au classement des régions grâce à plusieurs top-5 et top-10, qui même si n’apparaissent pas au tableau des médailles, ont eu un impact significatif.

«Cet été, beaucoup de jeunes se sont démarqués par leur esprit sportif. On a vu beaucoup de sourires, ils étaient heureux d’être ici. Même si on n’a pas atteint le podium aussi souvent, plusieurs ont atteint ce qu’ils voulaient. Ils sont fiers de leurs performances et nous aussi», a mentionné Arielle Roy, coordonnatrice aux communications.

Pour la dernière médaille remportée, la gang outaouaise s’était réunie en grand nombre pour encourager les cyclistes. «Ça finit bien les Jeux. En plus, tout le monde est venu voir cette course-là, car c’était l’une des dernières compétitions.»

Parlant d’éthique sportive, c’est justement cet aspect qui a tranché pour déterminer le porte-drapeau de la cérémonie de clôture. Ou plutôt les porte-drapeaux. La cycliste Laury Milette et la volleyeuse Émilie Brazeau ont reçu cet honneur, justement grâce à leur éthique.

Et l’Outaouais avait quand même des raisons de célébrer. Dans leur compétition amicale avec Chaudière-Appalaches, la région a eu le dessus malgré avoir eu la moitié de médailles, conservant le trophée pour une cinquième année de suite.

Ce qui a fait la différence? Les points bonis pour les affrontements entre les deux régions, le point pour l’éthique sportive remporté par le golf. Mais surtout le classement général. Les performances non-médaillées ont eu un impact significatif au tableau, comme en fait foi sa position au classement général des régions.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par