Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

27 Avril 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Les choix de Paul Dalglish

USL. Le Fury d'Ottawa devrait présenter un alignement quelque peu différent pour sa prochaine rencontre à Charleston.

En rendant visite au Battery, premier de la division Est, Paul Dalglish a dû apporter une modification. Expulsé la semaine dernière contre le Toronto FC II, Andrae Campbell ne sera pas en uniforme pour le onze ottavien.

L'entraîneur du Fury aura au moins trois options sur la table, ce qui ouvre une porte pour deux anciens de l'Académie de l'Impact de Montréal, Aron Mkungilwa et Thomas Meilleur-Giguère.

La première: y aller avec le deuxième latéral gauche identifié, qui est Aron. La seconde serait de faire bouger quelque peu l'alignement en plaçant Onua Obasi, qui est à l'aise dans le corridor gauche, et opter pour Thomas sur la ligne défensive, qui a obtenu ses premières minutes en fin de match dans le derby ontarien.

Et Dalglish pourrait aussi bien choisir un vétéran comme Kyle Venter au lieu d'un jeune joueur canadien ou encore tenter Edward sur le flanc gauche.

C'est une porte qui s'ouvre, car je suis le second à ce poste. C'est maintenant à moi de prouver que je peux être un partant durant l'absence d'Andrae. -Aron Mkungilwa

Mais la solution ne sera pas temporaire. Le geste de Campbell lui a également valu une sévère suspension de trois matchs, soit pas un retour au jeu avant trois semaines encore.

C'est donc le temps de faire ses preuves pour les deux joueurs québécois, qui luttent pour un poste, même si ce n'est pas le même.

«C'est une porte qui s'ouvre, car je suis le second à ce poste. C'est maintenant à moi de prouver que je peux être un partant durant l'absence d'Andrae», a lancé Mkungilwa qui pourrait obtenir un départ tout juste avant son 21e anniversaire la semaine prochaine.

«Il  (Paul) peut aussi bien mettre Obasi à gauche et moi comme défenseur centre à gauche. Mais s'il ne le fait pas, ça ne me stresse pas. Un moment donné, il me mettra sur le terrain et il n'aura pas le choix de me garder», a enchaîné pour sa part Meilleur-Giguère.

Ce dernier a une légère avance, ayant disputé quelques minutes. Ce n'était pas dans les plans de Dalglish d'envoyer son plus jeune produit dans la mêlée, mais le rouge de Campbell a changé la donne.

Capitaine de l'équipe canadienne U20, Meilleur-Giguère a goûté à l'ambiance de la Place TD, qu'il décrit comme l'une des meilleures à travers la USL. En fin de rencontre, quand ses coéquipiers et lui ont eu une dernière opportunité pour se sauver avec la victoire, il pensait bien que son équipe marquerait. Qu'il enfilerait lui-même l'aiguille.

«Ç'aurait été incroyable. La situation aurait été parfaite», a souligné, sourire en coin, le numéro 26 du Fury d'Ottawa.

Là, il espère qu'Aron ou lui obtiendra le départ.

«J'ai joué longtemps avec lui à ma gauche. C'est un petit défenseur dynamique au profil offensif qui travaille fort et va au duel. C'est un atout important à avoir en attaque.»

Le natif du Congo, qui a quitté avec sa famille son pays d'origine en bas âge pour fuir la guerre civile, sait que même si sa fête arrive à grands pas, personne ne lui fera de cadeau.

Mais le cinquième enfant d'une famille de sept pourrait tout de même en recevoir un la semaine suivante. Le Fury entamera les championnats canadiens en renouant avec le FC Edmonton mercredi au parc Lansdowne.

Car selon les nouveaux règlements de Soccer Canada, Dalglish sera obligé d'envoyer dans la mêlée, au minimum, trois joueurs canadiens sur le onze de départ.

Callum Irving, David Paulmin ou Andrew MacRae défendront la cage. Carl Haworth est toujours sur la liste des blessés.

Eddie Edward et Jamar Dixon, tous les deux d'Ottawa, semblent des choix évidents, mais le pilote de 40 ans pourrait bien faire rouler l'effectif.

De quoi ouvrir une autre porte pour les ex-académiciens de l'Impact comme Jimmy Sanon, Meilleur-Giguère et Mkungilwa. Surtout pour ce dernier.

Car la rencontre face à la formation albertaine tomberait pile le jour de son anniversaire.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par